Un total de 10 pages ont été trouvées avec le mot clé Cercle 3 La posture de l'animateur·ice.

Prendre soin des réactifs

En une phrase Car ce sont les proactifs de demain ! (anticiper le renouvellement des membres)
Type de fiche
  • Astuces
Thématique concernée
  • Implication
Description Les proactifs d'aujourd'hui finiront par se désimpliquer. La question n'est pas "si", mais "quand".
Pour anticiper le renouvellement de forces vives dans le groupe, l'animateur peut aller chercher les réactifs par petite touche, par exemple
  • en leur donnant l'occasion de s'exprimer :
    • en dehors des réunions, lors de temps moins formels
    • anonymement parfois (boites à idées ouvertes, questionnaire en ligne...)
  • en les sollicitant directement pour une petite action, ou pour une aide ponctuelle
  • ...
Le principal est de les accompagner dans leurs 1ers pas d'implication

Passer d'une logique d'intention à une posture d'attention

Type de fiche
  • Concepts
Thématique concernée
  • Posture de l'animateur-ice
Description En intention, le coordonnateur-ice prévoit dès le début les objectifs, les résultats à atteindre, le déroulement du projet, le calendrier, le budget... c'est la méthodologie de projet traditionnelle.

En attention, l'animateur-ice
  • crée des situations coopératives (faire se rencontrer les personnes, faire en sorte qu'elles se présentent, qu'elles puissent échanger...),
  • doit faire émerger les besoins collectifs
  • doit être ensuite réactif pour que ce qui a émergé de la situation coopérative puisse déboucher sur des projets, des actions, du travail coopératif
C'est la méthodologie de projet coopératif
L'animateur-rice doit apprendre à...
  • mettre ses idées de côté
  • privilégier l'écoute et l'observation
  • être concentré-e sur le processus plutôt que sur le résultat

Le flair de l'animateur-ice

En une phrase Ou l'art de résoudre les problèmes avant qu'ils ne surgissent
Type de fiche
  • Astuces
Thématique concernée
  • Posture de l'animateur-ice
Description En tant qu'animateur, nous avons tendance à voir arriver les problèmes de loin, et il nous est naturel de vouloir les résoudre. Le problème est que les membres du groupe ne voient rien et ont l'impression que tout va bien, alors l'animateur sue sang et eau.
Laisser quelques problèmes survenir, lâcher-prise sur quelques sujets permet de rendre visible l'activité, les tâches et ainsi de rendre le groupe plus autonome et plus conscient.

Du dictateur bienveillant au fondateur-fossoyeur

En une phrase Du risque de ne pas travailler sur l'implication et le renouvellement
Type de fiche
  • Concepts
Thématique concernée
  • Posture de l'animateur-ice
Description S'il est normal que l'animateur assume un côté "dictateur bienveillant" lorsque le groupe/projet est au stade "enfant (voir la fiche "maturité des groupes"), cette posture doit s'atténuer au fil du temps sous peine de se transformer en "fondateur-fossoyeur" : c'est à dire la personne, souvent charismatique et visionnaire, qui a rendu le groupe/projet tellement dépendante d'elle que tout s'écroule le jour où cette personne part.

Ecouter...
...le groupe !

En une phrase Etre en attention au groupe, prendre du recul
Description "Sentir" un groupe n'est pas toujours aisé, mais il est parfois bien utile de jauger l'ambiance, les tensions, le niveau d'attention des personnes...
Lorsque l'animateur·ice détecte un frein (participants fatigués, tendus) ou une opportunité (envie partagé de travailler ou de discuter d'un sujet...) , deux possibilités :
  • soit on propose de ré-orienter le déroulé de la réunion (parfois une simple pause supplémentaire suffit, parfois il faut réguler en "crevant" l'abcès des tensions)
  • soit on invite le groupe à prendre conscience de sa propre dynamique : "si on regarde la situation de l'extérieur, qu'est-il en train de se passer dans notre groupe ?"

En effet, vous avez raison, cette posture est en partie incompatible avec la précédente posture sur l'écoute active :-/

Valider les échanges

En une phrase Est-ce que ça convient à tout le monde ?
Description La validation des échanges par le groupe, sert à marquer la fin d'un point ou la fin d'une réunion : cela fait appel à la capacité de l'animateur·ice à repérer les points essentiels des discussions et à les synthétiser pour les rendre claires à l’ensemble du groupe et enfin à les faire valider. Le compte-rendu reprendra donc les éléments de cette validation.

Cadrer et réguler

En une phrase S'assurer qu'on reste dans le sujet, de façon constructive
Description
  • Etre vigilant aux échanges hors-sujet qui surgiront (immanquablement), et ramener en douceur vers le sujet de la réunion. Si un point précis focalise les échanges (sujet complexe ou clivant) et risque d'accaparer tout le temps disponible, on peut inviter à le re-programmer lors d'un temps/une réunion dédiée.
  • Garantir le timing, tant sur le déroulé global de la réunion que des prises de paroles trop longues ou trop répétées.
  • Aller chercher celles·ceux qui ne s'expriment pas ou peu.

Ces recadrages seront d'autant mieux acceptés et légitimes que vous aurez précisé votre rôle au début de la réunion (j'aurai le droit de vous inviter à faire plus concis, à recadrer les débats, à garantir la répartition de la parole, à nous ramener vers des postures constructives etc...)

Les phrases-type du facilitateur : "je vous invite à...", "je vous propose de"...

S'adapter en live

En une phrase Rester souple et agile
Description Sans doute la compétence la plus fine de la facilitation : "sentir" le groupe.
Lorsqu'on s'aperçoit que son animation patauge, que le groupe n'est pas dans de bonnes conditions (tensions palpables, actualité hors-norme qui empêche toute concentration...), il vaut mieux arrêter l'animation en cours.

2 solutions sont alors possibles :
1/ vous proposez un autre déroulé sur le vif, en revoyant les ambitions de la réunion à la baisse et en proposant un autre déroulé. Parfois, cela peut signifier changer complètement l'objectif de la réunion, notamment en prenant les tensions à bras le corps et en les traitant avec méthode
1/ Vous aviez prévu que le contexte pouvait être difficile et vous avez donc un plan B ! C'est plus confortable, mais demande plus de préparation et pas toujours facile à anticiper.
<< Je veux retourner à la page d'accueil du module svp....

Conseils pour prolonger l'espérance de vie d'un·e animateur·ice




Les "trucs" ci-dessous ciblent la posture d'animateur·ice durant un temps de réunion. A bien différencier de la posture d'animateur·ice d'un projet et/ou d'un groupe, pour laquelle vous trouverez des ressources dans le module 3.


Clarifier son rôle

image Participatif_Animateur.jpg (0.2MB)
Illustration sous licence Creative Commons By-SA | Auteure : Esper

Être vigilant·e à sa posture


Ecouter...
...le groupe !

Etre en attention au groupe, prendre du recul

Plus de précisions ?

Modifier la fiche

Valider les échanges

Est-ce que ça convient à tout le monde ?

Plus de précisions ?

Modifier la fiche

Cadrer et réguler

S'assurer qu'on reste dans le sujet, de façon constructive

Plus de précisions ?

Modifier la fiche

S'adapter en live

Rester souple et agile

Plus de précisions ?

Modifier la fiche

Des questions plutôt que des affirmations

Et des questions ouvertes svp :-)

Plus de précisions ?

Modifier la fiche

Ecouter

"Parler est un besoin, écouter est un art"

Plus de précisions ?

Modifier la fiche


<< Je veux retourner à la page d'accueil du module svp....

Ecouter

En une phrase "Parler est un besoin, écouter est un art"
Description Cette petite citation de Goethe résume parfaitement la posture essentielle d'animation d'une réunion : se centrer sur l'écoute.
Quelques questions pour interroger sa propre écoute :
  • M'arrive-t-il d'interrompre les autres ?
  • M'arrive-t-il de ne plus écouter sincèrement ce que dit l'autre parce que tu as un besoin intense et urgent d'exposer ton idée ou ton point de vue ?
  • Ai-je déjà essayé d'écouter quelqu'un en te forçant à ne pas réagir, simplement écouter cette personne en te taisant ?
  • M'arrive-t-il de laisser tes pensées aller ailleurs alors que quelqu'un est en train de parler ?

Comme tout travail sur soi, l'écoute idéale n'existe pas et ne doit pas devenir un fardeau de culpabilité. La posture d'animateur·ice de réunion implique cependant de faire de son mieux. Ni plus ni moins.
Filter :  Accélérateur de projets  Animations participatives  Biais cognitifs  Biens communs  carte mentale  Cercle 1 Introduction à la formation  Cercle 2 L'individu et ses compétences collaboratives  Cercle 2 L'individu et ses compétences collaboratives  Cercle 3 La posture de l'animateur·ice  Cercle 3 La posture de l'animateur·ice  Cercle 4 Faire mûrir le groupe  Cercle 5 Gérer les projets collectifs  Cercle 6 Ouverture aux autres et au monde  Collaborativité  Communication bienveillante  Communication écrite  Communication inter-personnelle  Compétences collaboratives  Droit à l'image  Ecriture collaborative  Evénements participatifs  Expériences inspirantes  Gouvernance  Implication  Infobésité  Jeux et energisers  Licences Creatives Commons  Méthodes agiles  méthodes et outils  mindmap  Notions et concepts  Organisation/Méthodes de travail  Outil idéal  Outils d'analyse  Outils numériques  POP - Productions Ouvertes et Partagées  Prendre des décisions  Projet-support  Propriété intellectuelle  Renouvellement des membres  Trucs et astuces  usages  Vidéos